Démarche pédagogique

  • Une trans-formation

Nous nous réclamons d’une «clinique » de la formation, au sens originel d’attention portée au « cas » : singularité et complexité des personnes et des situations, qui doit inspirer et questionner sans cesse la théorie.

Cette approche contient l’idée d’une évolution qui dépasse l’application docile de techniques éprouvées, tant il est vrai que toute formation est « transformation » : construction de savoirs nouveaux ou intégration de nouvelles dimensions de soi dans son acte professionnel, grâce aux effets de la parole.

  • Une pédagogie de la découverte

A partir de situations concrètes amenées tantôt par les participants, tantôt par l’intervenant :

– Prise de conscience par l’acteur social de son implication dans la situation, permettant de situer d’emblée la formation dans la reconnaissance de la subjectivité et de l’intersubjectivité.

Conceptualisation, étayée par des apports théoriques, faisant apparaître la relativité des modèles proposés et invitant les participants à se construire leur propre « théorie de l’action ».

Réinvestissement de ces «savoirs» dans les pratiques. Le but n’est pas d’aboutir à un protocole de prise en charge, mais d’aider chacun à inventer ses réponses.

Ce déroulement met en jeu tout au long l’interactivité entre les membres du groupe et avec l’intervenant, favorisée par un travail en petits groupes.

  • Une formation-recherche-action

La logique est celle d’une formation-recherche, les échanges avec les participants étant source de conceptualisation, pour les acteurs de terrain comme pour les cliniciens-formateurs.

Ces élaborations partagées sont à leur tour source d’inspiration pour des pratiques renouvelées.