Les violences conjugales, une trop belle rencontre

« C’était trop beau », s’exclame cette femme qui pensait avoir enfin trouvé l’homme idéal,… avant que violence lui soit faite par son nouveau compagnon, comme par les précédents.

«Trop belle » occasion, peut-être, pour les deux membres du couple, de rejouer ensemble les scénarios inconscients hérités par chacun de son histoire.

Enfin, le rapprochement est souvent fait entre violences conjugales et inégalité hommefemme, mettant parfois en question, à ce propos, la culture de référence de l’un ou l‘autre des protagonistes. Là encore, la rencontre n’est-elle pas « trop belle », comme savent l’être les évidences trompeuses ?

OBJECTIFS

• Distinguer la violence conjugale de processus qui peuvent lui être liés sans pour autant se confondre avec elle, notamment la minorisation de la femme dans le droit ou la culture.

• Comprendre la répétition à l’oeuvre au niveau de chaque membre du couple et dans la rencontre.

• Identifier comment cette répétition peut mettre à l’épreuve la relation d’aide et mieux accompagner dans la durée.

PROGRESSION

• 1er jour : Représentations et définitions

Présentations. Attentes.

Comment les participants se représentent-ils le phénomène des violences conjugales ?
Comment vivent-ils le contact avec les victimes ou les agresseurs ?

Définitions des termes-clés (violence, couple, culture,…) en fonction de différentes approches : juridique, psychologique, psychanalytique, interculturelle. Repositionnements éventuels des participants.

• 2ème jour : Chronique d’une violence annoncée

Rôle de l’histoire personnelle et familiale de chacun des membres du couple.
Les effets de la rencontre et les différents modèles de couples.

Prendre parti pour la victime ou accompagner la souffrance là où elle se trouve ?

• 3ème jour : Rôle du contexte

Précipitation des phénomènes de violence en fonction de situations troublées telles les différentes formes de précarité.

Rôle de la culture et/ou des situations de déculturation telles que la migration.
Faut-il, en particulier, inciter les protagonistes à s’ « acculturer » pour sortir de la violence ?

Bilan de la formation.

 

Ce contenu a été publié dans Formations programmées, Modules d'approfondissement. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.