Dans une société mondialisée, la différence culturelle est-elle encore un problème ?

Nous vivons de plus en plus dans un « village planétaire » (Mac Luhan). Pourtant de nombreux auteurs parlent d’ « ethnicisation » croissante des rapports sociaux en France et ailleurs.

Les professionnels et bénévoles intervenant auprès des personnes en précarité, dont beaucoup viennent d’autres pays, sont désormais souvent issus de l‘immigration et pourtant on entend presque toujours parler des usagers comme étant « autres » sans qu’une possible culture commune puisse faire lien.

La sociologie et la psychosociologie se saisissent habituellement de ces problèmes. Que peut en dire la psychanalyse, et comment peut-elle aider à prendre en compte les différences réelles sans projeter sur l’autre notre peur de l’étranger ?

OBJECTIFS

• Affiner les notions de culture, différence culturelle, interculturalité au-delà des stéréotypes du langage courant.

• Identifier son positionnement spontané en situation interculturelle et ce qui s’échange alors au niveau intersubjectif.

• Pouvoir répondre aux messages que l’on reçoit sans être dupe de l’instrumentalisation souvent faite de la différence culturelle.

• Réintroduire quand cela est opportun la dimension culturelle dans l’échange sans l’oblitérer comme le voudrait la perspective assimilationniste dominante.

PROGRESSIONS

• 1èr jour : La culture, les différences culturelles et l’interculturalité comme dimensions de la personne

Présentations. Attentes.

Á partir de situations dans lesquelles les participants sont impliqués, mise en évidence de leur vécu et de leurs « filtres » (Cohen-Emerique) éventuels à la communication.

Apports concernant notamment la culture comme « contenant de pensée » (Gibello), la différence culturelle comme différence structurante «du 3ème type» (Kaes), l’interculturalité comme constante de la vie humaine.

• 2ème jour : à chacun sa différence 

Á partir de situations amenées par les participants ou par l’intervenant, distinguer les différents cas : différences réelles non prises en compte ou non acceptées, aboutissant au refoulement ou au clivage ; différences invoquées voire fabriquées (la question du « voile intégral »,…) dans le cadre d’une recherche identitaire ou protestataire le plus souvent inconsciente, de la part de personnes en situation de précarité psychique ou sociale.

• 3ème jour : Vers un «choc des civilisations» (Huntington) ?

Á partir de faits divers et d’analyses d’auteurs, repérer métaphores et métonymies : la question du « voile » comme écran à d’autres problématiques ; la culture peu à peu remplacée par la religion, après avoir elle-même remplacé la « race » dans la construction de l’autre.

Réinvestissements déjà effectués ou envisagés dans les pratiques.

Bilan de la formation.

Ce contenu a été publié dans Formations programmées, Modules d'approfondissement. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.