Accompagner jusqu’où ? Rester présent sans basculer dans des pratiques « hors sujet »

Les personnes âgées posent aux travailleurs sociaux des défis déontologiques inédits : comment travailler à partir de la demande, quand une personne semble s’être retirée d’elle-même, comme dans la maladie d’Alzheimer ?

Les professionnels se défaussent souvent sur le médical, et en particulier la psychiatrie : si une personne est reconnue comme délirante ou démente, ils puisent dans ce diagnostic des arguments pour assumer d’imposer ce qui leur apparait comme « raisonnable ». Mais, si la « raison » n’y est plus, le sujet (désirant et souffrant) a-t-il pour autant disparu ?

Enfin le professionnel n’est pas seul avec la personne mais doit rendre des comptes à une équipe, une institution d’appartenance, qui elle-même intervient dans le cadre d’un dispositif. Les moyens manquent souvent pour aider les personnes en grande précarité. La famille de la personne aidée peut porter plainte pour abus ou pour négligence. Comment se situer ?

OBJECTIFS

• Exprimer et partager des questions lourdes, apaisant ainsi la honte et la culpabilité qui empêchent de penser.

• Etayer sa réflexion sur des concepts clairs, tout en prenant en compte la subjectivité et l’intersubjectivité.

• Pouvoir faire des choix assumés de décision, individuellement et de façon collégiale.

PROGRESSION

• 1er jour : De quoi parle-t-on ?

Présentations. Attentes.

A partir des dilemmes dans lesquels sont habituellement pris les participants, quelles représentations de la personne aidée, du travailleur social ?

Définitions : personne, sujet ; technique, déontologie, éthique ; désir, demande.

• 2ème jour : Comment repérer des intentionnalités chez une personne qui ne peut plus parler ou qui « déraisonne » ?

Différents niveaux de langage.

Aspect signifiant des conduites, même dans le cas de symptômes déficitaires.

• 3ème jour : Agir au sein de dispositifs

Comment sont pris en compte les différents éléments ? Quel rapport entretient-on avec eux, hésitant parfois entre démission et soumission ?

Le dispositif peut aussi être un tiers apaisant dans la relation duelle aidant-aidé. à quelles conditions ? Quelles pratiques de réseau ?

Bilan de la formation.

Ce contenu a été publié dans Formations programmées, Modules d'approfondissement. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.